Mise à jour 11 juin 2007

Aquifère plio-quaternaire du Roussillon

Aquifère plio-quaternaire du Roussillon : une structure complexe (multicouche)

L’aquifère plio-quaternaire de la Plaine du Roussillon s’étend sur 850 km² le long de la côte méditerranéenne française, au nord de la frontière espagnole. Il est limité au nord par le karst des Corbières, au nord ouest par le massif granitique de Millas, au sud ouest par les collines des Aspres, au sud par le massif des Albères, à l’ouest par la vallée des Aspres et à l’est par la Mer Méditerranée.

© Cépralmar

Cet aquifère est constitué d’une succession de niveaux perméables à semi-perméables qui se rencontrent jusqu’à une profondeur de 250 mètres. Il s’agit d’un système très complexe constitué de:
- nappes superficielles, généralement libres au sein de dépôts alluviaux quaternaires pléistocène et holocène (-18 000 ans à l’actuel). Ces formations disposées en terrasses constituent plusieurs réservoirs discontinus, dont certains sont en liaison avec les cours d’eau de l’Agly, de la Têt et du Tech.
- un réservoir multicouche profond plio-quaternaire généralement captif sous couverture. Recouvert sur les deux tiers de sa superficie par des formations plus récentes, il est constitué par :
       - des niveaux de sable et gravier pliocènes présents sur l’ensemble du bassin,
       - des conglomérats d’âge pleistocène (-1,8 millions d’années à -10 000 ans) localisés dans le secteur
         de Saint-Hippolyte et Saint-Laurent-de-la-Salanque.

Il existe des interconnexions démontrées, supposées ou potentielles entre les eaux souterraines et les eaux de surface, dans les cours d’eau, les rivières, les canaux d’irrigation, les lacs, les étangs, le karst des Corbières et même la mer.